Les marches de santé

Les marches, le meilleur moyen pour se maintenir en bonne santé

 

Balade en forêt

Le plaisir de la marche en bonne compagnie

Je vais vous parler ici du meilleur moyen de rester en bonne santé quel que soit votre âge, le plus simple à pratiquer aussi, à savoir la Marche ou les Marches parce que je vais vous en présenter plusieurs. En effet, quoi de plus simple pour marcher car il suffit d’avoir des chaussures à sa taille (une taille de plus pour être à l’aise !) avec une semelle souple pour pouvoir bien sentir le déroulement de vos pieds depuis le talon jusqu’au bout des orteils !

Un avantage incomparable de la marche, c’est qu’elle peut se pratiquer partout, que ce soit en ville, dans un parc urbain, dans la campagne, en forêt, en plaine, en montagne, au bord de la mer et même dans l’eau !

Pour ma part, j’adore le vélo et j’avais tellement pris l’habitude de faire tous mes déplacements à bicyclette même en ville que j’avais perdu l’aisance de me déplacer avec mes pieds. C’est pendant la période du confinement, contraint et forcé, que je me suis remis à marcher, une heure par jour.

Je connaissais déjà les marches chinoises de santé, notamment celle de Guo Lin qu’on appelle aussi « les marches Xi Xi Hu », la marche du Tai Chi, la marche de la Tortue de Wudang, la marche du Pakua ou Bagua Zhang qui se travaillent comme des formes de Qi Gong ou Tai Chi dans un espace restreint.

Mais pour se déplacer plus loin, j’ai cherché d’autres types de marches et j’ai découvert pour mon plus grand bien la Marche Portante de Jacques-Alain Lachant, la Marche Active d’après Joanna Hall et pour finir la Marche Afghane basée sur l’observation de la pratique des caravaniers Afghans. Après les avoir pratiquées pendant un certain temps, je me suis rendu compte qu’elles fonctionnaient suivant les mêmes principes :le corps redressé et le regard périphérique ; la poussée de la jambe arrière avec le déroulement du pied du talon jusqu’à l’extrémité des orteils ; l’équilibre généré par la conscience du centre de gravité ; la pleine conscience du corps en marche et la respiration rythmée qui cadence les pas.

Comme les principes de ces marches sont les mêmes, j’en ai fait une synthèse qui marie les avantages de la Marche Portante, la Marche active et la Marche Afghane et cela fonctionne merveilleusement bien. Un régal pour entretenir son corps et détendre son mental !

Je vais vous présenter d’abord les marches spécifiques à la Chine, à savoir :

1 – Les Marches Xi Xi Hu ( Xi Xi Hu est écrit en pinyin, le mode de transcription des caractères chinois et cela se prononce « Chi Chi  Hou« ) 

2 – La Marche du Taichi 

Puis nous verrons 3 autres types de marches, à savoir :

3 – La Marche Portante

4 – La Marche Active

5 La Marche Afghane

1 – Les marches Xi Xi Xi Hu ou marches thérapeutiques de Guo Lin 

Les marches Xi Xi Hu, c’est une méthode créée en Chine par Mme GUO Lin dans les années 50 qui l’a aidée à combattre son cancer. Cette méthode est devenue très populaire en Chine dans les années 70. Ces marches m’ont été transmises par une amie très chère, toujours présente dans nos mémoires, Catherine Schollaert, élève de Liu Dong. Il y a une marche spécifique pour chaque organe : les Poumons, le Cœur, La Rate, les Reins et le Foie. Ces marches favorisent l’oxygénation des cellules, optimisent la circulation du sang dans le corps et assurent le bon fonctionnement des 5 organes précités. Ces marches peuvent être pratiquées par tout le monde, même en l’absence de maladie car leur pratique régulière renforce le système immunitaire.

La préparation avant chaque marche est toujours la même. Debout, pieds parallèles et séparés de la largeur du bassin, les bras décrivent un arc de cercle de gauche à droite au-dessus de la tête ; lorsque les mains redescendent à gauche près de la hanche, paumes dirigées vers la Terre, le pied gauche se soulève et frappe le sol avec l’avant-pied pour stimuler le Yong Quan, le 1er point du méridien du Rein. Cela stimule l’énergie innée héritée de nos parents qui est stockée dans les reins. Ce mouvement est répété 3 fois. 

Un mot sur la respiration : on inspire par le nez sur Xi (Chi), on expire par la bouche sur Hu (Hou). Le nombre d’inspirations et d’expirations varie suivant les organes que l’on veut travailler. En groupe, c’est le meneur du groupe qui donne la cadence et le nombre d’inspirations et d’expirations. 

Lien vers la page …Les marches Xi Xi Hu